La motivation et l’atteinte d’un but

Aujourd’hui mes wonders womans on va parler motivation de manière générale et l’atteinte d’un but. Je suis le genre de personnes qui prend de nouvelles résolutions toutes les deux semaines et qui n’arrivent pas à les tenir. Généralement, je suis ultra motivée les 2 premières semaines et puis ensuite, c’est la cata !

Pourtant je ne me fixe pas des objectifs de dingues, mais je n’arrive pas à les tenir sur la durée et surtout à être régulière. Par contre, avec le temps, j’ai appris à isoler les problèmes, à voir ce qui bloque et à faire les modifications.

Je crois qu’en règle général, on se mets beaucoup de pression. On veut réussir dans tous les domaines, en se fixant des objectifs parfois trop hauts pour nous. Ce qui va nous frustrer d’autant plus, c’est que certains arrivent à atteindre ces objectifs, mais sans se dire que cette même personne à peut-être plus de temps, plus de moyens et plus de connaissances que nous. Nous sommes tous différents. Voici quelques conseils sur différents sujets. Gardez en tête que pour garder votre motivation, il vous faut commencer en ayant conscience de votre vie et de ce qui vous constitue (vos points forts, vos points faibles, votre quotidien).

 

Une alimentation saine :

Pour l’alimentation, ma motivation principale est la santé. Sérieusement, ce n’est pas mon poids. La raison est simple, je fais le même poids depuis au moins 4 ans; j’ai la chance de ne pas avoir de fluctuations de poids rapidement, donc je m’en soucis moins. Avec le temps, j’ai pris de plus en plus de plaisir à cuisiner et à m’instruire sur la nutrition. Toutefois, je peux totalement craquer. Si j’ai un pot de Nutella sous la main, je taperais dedans, mais si je n’en achète pas, ça ne me manque pas.

giphy-1

Mes petits conseils pour avoir une alimentation saine et garder sa motivation à bien manger :

 

– Faire vos courses en ayant le ventre plein et avec une liste précise. Mieux encore, si vous planifiez vos repas car vous n’achetez que le stricte nécessaire et vous évitez ainsi le gaspillage et les craquages.

Trouver du plaisir ailleurs, comme par exemple, remplacez du sucre raffiné par du miel dans un yaourt ou dans les dessers. Je prends également des fruits avec moi, comme une pomme, pour éviter de manger des biscuits au boulot.

Cuisiner et expérimenter. Au fur et à mesure, vous prendrez du plaisir à bien cuisiner et à vous nourrir en sachant ce que vous mangez. Votre curiosité va également se développée et vous essaierez de nouveaux plats. Ma dernière découverte par exemple : la pomme-de-terre douce.

 

 

Faire du sport :

 

Je ne suis pas une grande sportive et je ne prétends pas l’être. Je veux faire du sport car je reste toute la journée assise et que pour la santé et le sommeil, ça joue beaucoup sur moi. Plus je suis sédentaire et plus je sens que je me traine, que je n’ai pas d’énergie. Les complexes et la beauté sont aussi deux facteurs qui jouent beaucoup sur ma motivation : je veux un ventre plat, des cuisses fines et musclées, des fesses toniques et galbées. Je veux être jolie pour moi, pour me sentir bien dans mon corps, pour mon amoureux. Pour l’image que je renvois, finalement, autant vers les autres, que vers moi, dans le miroir.

giphy

Pour garder sa motivation à faire du sport et être régulière, mes conseils sont :

 

– De choisir le sport qu’il vous faut, celui dont vous prendrez le plus de plaisir à faire et qui n’est pas trop difficile pour vous. Par exemple, la danse pour moi est un super exutoire et sans y penser, je fais travailler mes cuisses, mes fessiers, mes abdos. Je me gaine et je suis épuisée à la fin, mais j’ai adoré ça.

D’en tester plusieurs et surtout de changer régulièrement, car on peut rapidement s’ennuyer en ayant la même routine sportive. C’est aussi pour ça que je vous propose ici régulièrement de nouvelles fiches de sport.

– De vous fixer des objectifs atteignables. Aujourd’hui, on a tendance à vouloir tout, tout de suite. Sauf que pour le sport, ça ne fonctionne pas comme ça. J’ai eu beau expliquer qu’en 4 semaines, on aurait pas les fesses de J.LO pour le défi squat par exemple, certaines étaient quand même deçus. Plus vous vous fixerez de gros objectifs et à atteindre rapidement, plus vous pourriez être déçus et donc baisser les bras rapidement. Je vous conseille par contre de vous prendre en photo chaque semaine. Vous ne verrez pas forcement les changements à l’oeil nu car on se focalise sur nos défauts. Mais avec une photo avant/après, les résultats sont impressionnants.

– Enfin, je vous conseille vraiment d’adapter votre routine sportive à votre emploi du temps. Avant je faisais du sport pratiquement 5 jours sur 7 en alternant un jour des exercices de renforcement musculaires et le lendemain du cardio doux avec une séance de vélo elliptique. Premièrement, ce rythme est trop soutenu pour moi, deuxièmement, il ne coïncide pas avec mon emploi du temps. Résultat des courses : j’étais tout le temps entrain de courir et d’autant plus frustrée lorsque je loupais une séance de sport. Désormais je teste un nouveau rythme : du sport 3 fois par semaine avec une séance condensée à la fois de vélo elliptique et d’exercices. Je commence par 10mn de vélo, puis je fais une série d’exercices, puis 10mn de vélo de nouveau, une autre série et je termine par une dernière séance de vélo de 10mn.

giphy-3

 

– Atteindre ses rêves

Alors dit comme ça, je sais, ça fait un peu fleur bleue. Mais appelons un chat, un chat. J’ai des rêves pleins la tête et je n’en ai pas honte. Parfois, j’ai l’impression qu’une fois que l’on est adulte, c’est une honte d’avoir des rêves. On parle alors d’objectifs à atteindre…Mouai. Vous appellerez ça comme vous voudrez, mais on a toutes des rêves. Certains sont plus grands que d’autres, plus faciles ou au contraire plus compliqués.

En vérité, moi je pense simplement qu’ils sont tous différents mais qu’ils ont un point commun : la façon dont on va se donner les moyens de les atteindre. Et c’est de ça dont j’aimerai parler pour finir ce post (hyper-mega) long (j’en suis désolé). 

Pour atteindre ses rêves, il faut une motivation sans limite. Celle qui vous permettra de garder le cap, de vous pousser vers le haut, lorsque vous serez au plus bas, prête à baisser les bras.

Je n’ai pas la science infuse et je n’ai pas atteint (encore) bons nombres de mes rêves, mais je voulais partager avec vous ma vision pour y arriver :

 

1. Commencer par se faire un plan pour comprendre comment atteindre votre rêve ou votre objectif. Faites des recherches, les solutions sont là. Coupez cela en plusieurs petits objectifs ou palier à atteindre. Ca vous aidera à garder votre motivation intacte, marche après marche.

 

2. Trouver et analyser un modèle. Des exemples, des personnes qui vous inspirent, il y en a toujours. J’ai lu un bouquin qui expliquait hyper bien ça. Vous voulez réussir (quelque chose) ? Alors soyez malin et prenez la personne qui a réussi comme exemple et inspirez-vous d’elle. Analysez sa technique, son parcours et les moyens mis en place pour le faire à votre sauce. 

Voici un bon exemple :

Kayla Itsines, l’Australienne et Sonia Tlev, la Française. Pour celles qui ne les connaissent pas, ce sont deux stars d’Instagram qui proposent un guide d’exercices de sport payant. Pour les deux cas, les résultats sont vraiment impressionnants et c’est leurs meilleurs publicités. J’ai connu Kayla lorsque j’habitais en Australie en 2012, complètement par hasard. Elle n’avait pas encore créé son ebook justement et possédait un « petit » nombre de followers sur Instagram.

sonia-tlev-kayla-itsines

 

À l’inverse, j’ai entendu parlé de Sonia lorsqu’elle a sorti son ebook. Alors attention, mes paroles ne sont pas du tout là pour discriminer l’une ou l’autre, ni pour porter un jugement négatif, mais bien pour vous montrer un « cas d’école » et de réussite.

Le succès de Kayla Itsines est planétaire et gigantesque. Comme pour tous succès rapides et fulgurants, d’autres se greffent à celui-ci. Pour moi, c’est le cas de celui de Sofia Tlev. Si vous regardez le schéma marketing, c’est le même : un nombre important de followers sur Instagram, un site internet qui ressemble fortement à celui de Kayla, tout comme le guide sportif. Puis une déclinaison avec un deuxième ebook et un guide de nutrition, là aussi comme Kayla.

Vous avez ici un parfait exemple d’une « greffe de réussite » qui fonctionne. En soi, ça ne me dérange pas car Sonia aide également de nombreuses personnes à atteindre un but et à se sentir mieux dans leurs corps, même si je vous avoue que j’ai une préférence pour Kayla, car je l’a suit depuis le départ et qu’elle me parait plus authentique.

 

3. Dernier conseil : croyez-en vous ! Pour atteindre ces rêves, il faut se sortir les doigts, foncer et croire en soi. Les plus grandes barrières que vous pouvez avoir sont celles que vous vous mettez. C’est mon cas et je suis 100% consciente que c’est mon gros problème.

 

À avoir trop peur de l’échec, je préfère ne rien tenter. Ce qui est une grossière erreur.

Alors dépassez vos limites, poussez plus loin et plus fort. Ne craignez pas le jugement des autres, démenez-vous pour ce que vous voulez, travaillez dur, osez et croyez en votre rêve, c’est votre source principal…De motivation !

 

giphy-5

Suivre:
Partager:

2 Commentaires

  1. Juin 11, 2015 / 10:57

    Suivre des blogs comme le tien m’aide pas mal à garder la motivation à faire du sport ! ^^
    Quand c’est pas suffisant, j’ai une technique perso pour me remotiver à faire de l’exercice : je me rachète des accessoires ou une nouvelle tenue. Comme c’est nouveau j’ai envie de les utiliser et je me remets au sport régulier =)

    • MyFrenchMuse
      Juin 17, 2015 / 6:26

      Hehe très bonne technique Xuan, je fais parfois la même chose 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *