Développement personnel : endless possibilities

Il y a une question que l’on vous à toutes, au moins une fois, posé : qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? Généralement, c’est la question redondante lorsqu’on passe un entretien d’embauche. Et même si vous êtes étudiantes et que vous n’avez encore jamais eu l’occasion de tester l’épreuve du fameux entretien, il suffit de se remémorer l’école primaire pour se rappeler de ce que vous a demandé votre maître ou maîtresse : « Et toi quand tu sera grand(e), tu veux être quoi ? »

À cela je répondrais la belle phrase de John Lennon :

 

“Quand je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, j’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.”

 

Qu’est-ce que tu veux être ?

Qu’est-ce que tu veux faire quand tu sera grand ?

Comment vous voyez-vous dans 3, 5 ou 10 ans professionnellement ?

 

Voilà des questions récurrentes. Mais qu’elle est la BONNE réponse ?

Des questions existentielles comme celles-ci, il y en a plein. Et des réponses aussi.

Pourquoi j’ai décidé de ne pas me projeter ?

Cela peut-être délicat, dans un milieu professionnel, de répondre à ce genre de question, que vous n’en avez aucune idée. Et pourtant, n’est-ce pas d’un côté la vérité ? Qui peut savoir exactement de ce que demain sera fait ? Personne.

Je ne dis pas ici qu’il est mal de se projeter, pas du tout. Le caractère de la personne influence beaucoup cette donnée. Nous avons tous besoin d’être rassuré sur l’avenir, de faire des plans, de voir plus loin qu’aujourd’hui pour avancer, mais j’ai décidé depuis quelques temps de lâcher prise complètement sur cette question.

J’ai eu, pendant très longtemps, une angoisse sourde de ne pas me sentir « à ma place ». De ne pas trouver un endroit où je me sentirai bien pour y vivre et y rester. Puis j’ai compris avec le temps, qu’il n’y a pas un endroit parfait pour moi. J’ai compris que ce n’était pas grave si j’étais en décalage complet avec mon entourage. Que cela ne faisait pas de moi une personne instable.

J’ai souvent des retours de tierces personnes qui me disent : c’est la cata, je ne sais pas ce que je veux, ou je ne sais pas où je veux habiter, ou encore, je ne sais pas ce que je veux faire plus tard comme métier…

Il n’y a rien de grave dans cela. Nous sommes tous différents, nos envies aussi. J’ai compris, que moi, ce qui m’angoisse, c’est de stagner. Aujourd’hui j’accepte simplement de profiter de l’instant présent, sans m’angoisser pour le futur.

J’ai compris que rien n’était définitif. Que tout pouvait changer. Et surtout, surtout, qu’on a toujours le choix. Votre vie ne doit pas ressembler à celle des autres, elle vous appartient, à vous et uniquement vous.

Avec des « si » on peut refaire le monde et tout un tas de plans. Peut-être que l’un des vôtres fut modifié par un imprévu, votre environnement, une autre donnée à laquelle vous n’aviez pas pensé. C’est aussi ce qu’on appelle sortir de sa zone de confort. On teste, on trébuche, on se relève et on repart. C’est ça la vie. Rien n’est linéaire, rien n’est parfait, tout est possible.

Il y a quelques mois, je me suis fait deux tatouages. L’un des deux est le mot « fearless », qu’on peut donc traduire littéralement par « sans peur ». Est-ce que je n’ai aucunes peurs ? Bien sûr que non ! Mon tatouage a une signification propre à moi et seulement moi. Il me permet de me rappeler que je dois sortir de ma zone de confort, de me créer mes propres aventures et de ne pas craindre l’avenir.

 

Chaque expérience nous permet de nous forger, de grandir et de nous épanouir. C’est toujours une leçon. Je ne me projete pas car je veux profiter de l’instant T. Je profite de l’instant T car je sais qu’à tout moment, cela peut changer ou que je peux décider de faire changer les choses.

 

La vie est un enchaînement d’événements, d’opportunités, de décisions, d’aventures et c’est pour ça qu’elle est si belle.

 

Que vous préfériez vous projeter sur deux ans ou sur le week-end prochain, qu’importe, ne vous angoissez pas ! C’est votre vie, c’est votre avenir et si tout ne se passe pas comme vous le souhaitiez, rappelez-vous d’une chose : on a toujours le choix et rien n’est définitif !

Est-ce que vous aimez vous projeter dans l’avenir ? Ou au contraire, êtes-vous angoissés de ne pas connaître votre avenir ?

 

 

Suivre:
Partager:

2 Commentaires

  1. Sep 28, 2017 / 7:42

    Je partage la même vision que toi sur le sujet. Bien sûr on ne peut pas vivre au jour le jour à proprement parler, nous sommes plus ou moins obliger d’anticiper certaines choses mais au quotidien c’est vrai que je m’écoute, je suis mon instinct et mes envies. Vivre et profiter du moment présent nous permet de nous ancrer pleinement dans l’instant et nous repose. Le futur est important mais le présent est essentiel.
    Bisous ma douce,
    Pêche

    • MyFrenchMuse
      Oct 2, 2017 / 1:51

      Exactement Pêche, tu résume bien l’état d’esprit du post, cette notion de sérénité est importante au quotidien !
      Bisous,
      Ambre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *