C’est décidé !

Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas tout simplement bavardé avec vous. Pourtant j’en ai des choses à vous dire ! Mais il fallait un peu de temps. Suffisamment en tout cas pour que je remettes ça dans l’ordre.

L’arrivée de l’automne et les vacances compliquées ont fait que j’ai eu ce que je définirai pour le moment de « passage à vide ». Mais le genre de passage à vide sur tous les plans. Vous savez, ces moments où tu as l’impression que rien ne va comme tu le voudrais et que tu te sens juste vide. Mais alors, vraiment vide.

Pour vous donner un exemple, j’ai pas fais de sport depuis au moins 3 semaines, j’étais complètement épuisée physiquement. Pourtant dieu sait qu’il n’y a rien de meilleur que le sport lorsqu’on a le mental en vrac. Je regagne un peu de pêche, il est donc tant que je rechausse les baskets. Mais en attendant, j’ai mis en action l’une des mes résolutions du mois de septembre : le lâcher-prise. Au moins j’ai tenu une des résolutions, hé !

J’ai donc lâché-prise le temps de trouver vraiment le fond du problème. Et au bout d’un moment, c’est apparu très simplement : j’ai besoin de partir.

myfrenchmuse vivre sa vie

Ce besoin vital, qui te prends aux tripes, de partir de France et de vivre à l’étranger.

Aujourd’hui je suis clairement « coincée » au niveau professionnel en France à cause de mes études que j’ai arrêté après un BAC+2. Alors bien sûr, je pourrais reprendre des études. C’est une option. Mais ce n’est pas une option qui me branche. J’aurais beaucoup de mal à retourner sur les bancs de l’école après avoir travaillé et mon caractère, ma façon d’être, fait que j’ai toujours plus appris avec de l’expérience et sur le tas. Or, la façon de penser anglo-saxonne est bien différente sur ce point. L’expérience et la niaque primants sur le niveau d’étude. Je schématise, mais pour avoir travaillé en Australie pendant plusieurs mois, la différence se ressent énormément.

Alors là, vous devez penser, c’est cool, pourquoi elle nous dit tout ça la Brinette (on rigole pas, c’est mon surnom!).

Et bien parce que mes jolies, si vous avez un projet ou une envie, mais que vous n’osez pas les réaliser, tout ce qu’il faut, c’est un premier pas. 

Je sais aujourd’hui que si je ne (re)tente pas l’aventure à l’étranger, je vais le regretter. Et penser aux regrets que je pourrais avoir alors que j’ai 24 ans, c’est un peu dommage.

Cela faisait un bon moment que je pensais à ce nouveau départ. Et puis on le remet dans un coin de sa tête. « J’ai envie, mais c’est compliqué, alors on verra bien ».

Aujourd’hui, mon « on verra bien » s’est transformé en certitude. Et d’un coup d’un seul, le poids que je ressentais depuis un bon moment sur mes épaules s’est évaporé. Alors bien sûr, le temps de mettre tout ça en place, il se passera peut-être une, deux ou trois années. Mais je m’en fiche. Parce que le simple fait de l’avoir décidé me motive à fond.

Alors peut-être que vous aussi, vous vous posez plein de questions en ce moment. Que vous avez toujours eu envie de…Ou que vous aimeriez bien essayer…C’est le moment de se lancer et de commencer par prendre LA décision et l’assumer. Aller jusqu’au bout ! Croyez en vous et surtout, surtout, arrêtez de vous mettre des barrières dans les pattes.

 

Je vous embrasse,

Ambre

 

 

Suivre:
Partager:

3 Commentaires

  1. Angélique
    Oct 16, 2015 / 1:44

    Oui tu as raison ! Ça m’a fais plaisir de lire ton message, car je vis exactement la même chose ! (Excepté que je n’ai pas eu l’occasion de partir en Australie)
    Mais j’ai mon objectif et j’économise pour pouvoir y aller.
    Si on a pas de but, on fait les choses quotidienne sans goût, et on tombe dans « la fameuse routine » ! Changer d’air, remettre tout au clair dans notre tête et avoir des objectifs nous aide à nous remotiver et prendre de l’avant !
    Bisous

  2. Oct 17, 2015 / 9:25

    Oui, parfois partir est la meilleure des solutions. Il faut savoir suivre son instinct… Hâte de te voir organiser tout ça et surtout de te suivre dans tes aventures. Je dois avouer que j’ai aussi un peu de mal à imaginer ma vie en France… A bientôt !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *